Publisher Theme
I’m a gamer, always have been.

Harcèlement sexuel : Ubisoft suspend provisoirement quelques cadres

6

La direction de Ubisoft n’est pas restée silencieuse face aux dénonciations de cas de harcèlement sexuel. Voici le point !

Des cadres suspendus

La direction de Ubisoft n’est pas restée silencieuse face aux dénonciations de certains de ses employés. La direction générale a ainsi annoncé l’ouverture de plusieurs enquêtes internes avec l’aide de cabinets d’avocats. Le temps de ces investigations, les sanctions continuent de tomber. Ainsi la démission de Maxime Beland a été acceptée avec « effet immédiat ». À sa suite, Maxime Beland, un autre vice-président a été mis en congés administratifs. D’autres cadres ont été suspendus pendant que certains ont simplement été remerciés.

Des changements en vue dans l’équipe dirigeante

En conséquence de ces dénonciations, le PDG de Ubisoft, Yves Guillemot, a annoncé qu’il y aura des modifications structurelles. Outre des enquêtes internes, d’autres mesures ont été prises. Les 18 000 employés ont été informés de prochains changements dans l’équipe éditoriale et dans la façon d’aborder ce genre de situation. Une « task force » sera uniquement dédiée à la culture d’entreprise afin de proposer des changements dans le fonctionnement de l’entreprise. Il y aura aussi des « groupes de discussion » dès lundi 6 juillet et une plateforme d’alerte confidentielle en ligne sera créée pour dénoncer toute forme de dérives.

Comments are closed.